Villa Paradiso

Une maison d'hôtes unique : un agréable gîte à Baracoa, Cuba

Boca de Boma, Cueva del Cacique et plage Cajuajo

Publié le 9 juillet, 2017.


Aimeriez-vous découvrir des endroits peu connus de la région de Baracoa? Villa Paradiso vous propose Boca de Boma, Cueva del Cacique et plage Cajuajo. Cette sortie d’une durée d’une journée combine des chemins ruraux, des mangroves, une baie rocheuse, un site archéologique et une plage éloignée et vierge…

Sur des chemins peu transités

Un grand nombre de voyageurs prennent le chemin qui va de Baracoa au Canyon de Yumurí, mais très peu explorent les communautés rurales situées entre le village d’El Jamal et Boca de Boma. Un chemin de terre rouge vous amène à ces contrées singulières, à l’écart et paisibles.

Le segment qui va de Baracoa à El Jamal se fait sur une route asphaltée et il offre de belles scènes de la Cuba rurale. Cela vaut la peine de s’arrêter à plusieurs points de vue panoramiques sur le vert profond de la campagne. Vous verrez de petites vallées, des cocotiers, d’autres arbres à fruits, des cacaotiers…

Baracoa – Cuba

Laisser la route derrière et aller là où presque personne ne va

Près d’El Jamal, un petit chemin de terre s’avance dans la campagne entre des terres humides et de petites maisons paysannes, très modestes mais maintenues avec soin par les familles locales et embellies par des jardins fleuris.

Rural home in Baracoa

Le chemin continue et vous trouverez des charrettes tirées par des bœufs. Vous verrez des chèvres, des agneaux et des chevaux. Petit à petit, vous découvrirez que vous longez une rivière : la Boma. Vous remarquerez des mangroves qui sembleraient enracinés sur un bayou.

Plus loin, la surface de l’eau commence à s’élargir de plus en plus et à refléter le bleu du ciel.

Boca de Boma: une baie rocheuse qui invite à la contemplation

Lorsque vous trouverez une église sur la rive vous saurez que vous êtes proche de Boma. Un peu plus loin, un panneau vous informera que vous arrivez à une aire protégée. À ce même lieu, vous remarquerez de petites embarcations de pécheurs, nommées cayucas. Les cayucas font aussi la navette d’une rive à l’autre de la baie, pouvant vous amener à l’extrémité est de l’aire protégée Yara-Majayara.

Quelques mètres plus loin, vous trouverez une belle vue vers la bouche de Boca de Boma, où la baie devient rocheuse. Les voyageurs que arrivent à cet endroit racontent leur fascination face à ce paysage à la fois rugueux et magnifique, où les eaux marines sont d’un azur profond et entourées de palmiers connus comme yuraguano (coccothrinax yuraguana).

Boca de Boma – Baracoa

Cueva del Cacique, site archéologique taïno

À quelques pas de là, se trouve la propriété d’une famille locale dont le terrain héberge un site archéologique établi par la Société archéologique de Baracoa en 1978. Il est connu comme la Cueva del Cacique (la Caverne du chef taïno).

En ce site, on a trouvé des restes funèbres, quelque pétroglyphes et une variété de artefacts. Ces cavernes ont été formées par l’action de la mer, qui s’est retirée d’elles au Pliocène et, plus tard, également par les vents et par les filtrations phréatiques.

Sur la base de certains des ossements trouvés, des objets les entourant et de certains extraits des archives de l’époque coloniale, les archéologues ont identifié comme hypothèse plausible que l’un des enterrements corresponde au chef Guamá.

Guamá, Cueva del Cacique, Baracoa

Après que les conquérants espagnols aient brûlé vif le chef Hatuey, Guamá a mené pendant dix ans une guerre contre les envahisseurs, utilisant des techniques de type guerrilla dont des attaques surprise et pendant la nuit.

La Cueva del Cacique est gérée par un projet communautaire nommé Rincón Taíno (Recoin taïno), de la Société archéologique de Baracoa. Outre le travail strictement archéologique, ce projet est dévoué à la transmission de la mémoire et de la culture traditionnelles des Taïnos, notamment auprès des enfants et des jeunes des populations descendantes.

Playa Cajuajo: une plage à l’écart et délicieuse

Même s’il s’agit d’une des plus belles plages de la région de Baracoa, plage Cajuajo est visitée par très peu de voyageurs. À seulement quelque 3 km après la Cueva del Cacique, il n’y a que quelques maisons environnant ce petit segment de sables beiges et d’eaux turquoises protégées des courants marins par des barrières de roches et de corail.

Cajuajo Beach – Baracoa

Au cours de l’été (juillet et août), des familles cubaines y viennent passer une journée agréable devant la mer, mais le reste de l’année presque personne ne fréquente cette plage. Cependant, lorsqu’il y a des visiteurs, des familles locales viennent offrir des boissons froides ainsi que des repas traditionnels incluant du poisson et des fruits de mer frais.

Playa Cajuajo, Baracoa, Cuba

Cajuajo est l’endroit idéal pour être en contact avec la mer, se laisser bercer par le va-et-vient des vagues et se déconnecter du reste: l’extase totale!

Excursion à vélo vers Boca de Boma, Cueva del Cacique et plage Cajuajo

Cette activité d’une durée d’une journée peut très bien se faire en bicyclette. Selon la route de retour que vous aurez choisie, la distance totale parcourue sera d’entre 34 et 40 kilomètres. Le cyclotourisme en zone rurale profonde entre El Jamal et Boca de Boma jusqu’à Cajuajo a été fortement apprécié par nos visiteurs, car il offre des paysages uniques et très beaux.

Cycling from Boma to Cajuajo – Baracoa

Le retour à Baracoa peut se faire par l’une de deux routes. La première consiste à se diriger de Cajuajo vers la Baie de Mata, un endroit d’une douce placidité, puis reprendre la route asphaltée. Celle-ci est l’option la plus longue et elle compte plusieurs pentes ascendantes prononcées.

Bahía de Mata – Baracoa

La deuxième route de retour revient de Cajuajo vers Boca de Boma, où l’on traverse la baie en petite embarcation locale. Lorsqu’on en descend, on se trouve pleinement dans l’aire protégée Yara-Majayara, composée d’un système de trois terrasses géologiques de roches calcaires.

Cuevas • Caves • Cavernes – Yara, Baracoa, Cuba

Dans le cadre de ce trajet, vous reviendrez à Baracoa parcourant la terrasse intermédiaire, appréciant la falaise qui la sépare de la terrasse la plus haute et qui est truffée de cavernes datant du période Pliocène.

Informations pratiques et renseignements pour votre budget

  • Un taxi pour effectuer cette excursion peut coûter entre 25 et 30 CUC. Le taxi vous suit à chaque étape du trajet et il vous attend à la plage jusqu’à l’heure où vous déciderez de rentrer. Si vous partagez cette dépense avec d’autres voyageurs, ce sera évidemment plus abordable pour chacun.
  • La visite de la Cueva del Cacique se fait en échange d’un don volontaire au projet communautaire qui gère le site archéologique. La famille locale est très accueillante et habituellement elle offre aux visiteurs une bonne petite tasse de café. Votre don aidera à maintenir ce projet unique et contribuera ainsi à un tourisme durable pour le bénéfice des communautés locales.
  • Un repas à plage Cajuajo peut coûter entre 5 et 10 CUC selon ce que vous aurez commandé. Les boissons coûtent généralement 1 CUC.
  • Si vous décidez de faire cette excursion à vélo, Villa Paradiso vous offre gracieusement nos cartes cyclables de la région. Avec ces cartes, il est fort aisé de se rendre à ces sites généralement peu visités.
  • La location d’une bonne bicyclette à Baracoa coûte entre 5 et 6 CUC pour la journée. Nous pouvons vous référer vers un petit négoce local de location de vélos.
  • La traversée de la baie de Boma en cayuca (petite embarcation semblable à un canoë) coûte 1 CUC.
  • Le cyclotourisme à Baracoa, comme partout dans le monde, requiert que vous soyez bien hydraté. Nous vous recommandons d’apporter une bonne bouteille d’eau dans votre sac à dos. Le village d’El Jamal est un bon endroit pour se ravitailler d’eau après les premiers 11 km sur le trajet.

Activités, Baracoa, Tourisme Durable

Étiquettes : , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous